La danse est un sport ! 

La danse a souvent droit à un sourire condescendant. Un quart des gens qui ne dansent régulièrement que moins d’une fois par semaine considèrent la danse comme un sport. En revanche, la moitié des gens qui dansent une ou plusieurs fois par semaine considèrent la danse comme un véritable sport.

On peut danser seul, en couple ou en groupe. On peut pratiquer la danse intensive ou préférer les danses plus calmes. La danse présente plusieurs facettes et possibilités. Parmi les cours de danse, on peut trouver les danses de salon, le rock and roll, la salsa, la street dance, la breakdance,  le jazz ballet et la danse du ventre. De nombreux cours sont dispensés dans des écoles de danse, mais actuellement des centres sportifs et culturels proposent également des cours de danse. Une ou dix heures ! Il y a bien entendu une différence entre “danser” et “danser”.

Danser peut également être un hobby. Une heure de danse de salon par semaine est un hobby. La danse a dans ce cas un caractère récréatif clair qui ne nécessite pas d’entraînement supplémentaire, d’alimentation ou de comportement adaptés. En revanche, les véritables danseurs de compétition s’entraînent au moins 10 heures par semaine afin de pouvoir briller en compétition en fin de semaine. Ils sont contraints de faire attention à leur posture et à leur technique de danse 24 heures par jour et 7 jours sur 7. Comme dans tout autre sport, une alimentation saine est nécessaire afin de pouvoir continuer à fournir de grandes performances.

Un meilleur métabolisme. La danse est une forme saine d’exercice physique pour tous les âges. De nombreux groupes musculaires des bras, des jambes et du torse sont utilisés. Dans les danses latino-américaines, tant les pas avant qu’arrière sont toujours exécutés en posant d’abord la pointe du pied et ensuite le talon sur le sol.

De ce fait, les muscles du pied, les ligaments de la cheville et les muscles du mollet sont constamment sous tension. L’étirement de la jambe provoque également un déhanchement. L’endurance s’améliore fortement lorsque l’on pratique surtout des danses rapides, comme la street dance, le rock and roll, la jive, le swing, le quickstep et la valse viennoise.

La danse est un sport pratiqué en aérobie, c’est-à-dire un sport qui augmente le taux de combustion ou le métabolisme de notre corps. Les gens qui bougent peu ont un métabolisme lent. Ils dépensent moins de calories et peuvent grossir progressivement. Résultat : la bouée caractéristique à la taille des hommes et de fortes fesses chez les femmes. Les gens qui pratiquent régulièrement des exercices en aérobie stimulent en quelque sorte leur propre moteur à combustion et obtiennent une combustion plus pure et plus rapide. Lorsque l’on pratique la salsa ou une autre danse active, on peut voir les premiers résultats après quelques semaines. Ce qui est important, c’est que les séances de danse peuvent souvent être pratiquées plus longtemps que le jogging ou le fitness par exemple.

Deux tartines au fromage. En fonction de l’intensité de la danse (seulement une valse romantique ou du rock and roll), on consomme en moyenne 17 à 25 KJ par minute. Cela représente 4 à 6 kcal par minute. Une personne plus lourde consommera normalement un peu plus de calories qu’une personne plus légère. Une heure de danse de salon permet de consommer de 250 à 300 kcal. Cela équivaut à environ deux tartines au fromage.

Une heure de rock and roll ou de jive fait dépenser quelque 450 kcal, ce qui équivaut à une heure de vélo (20 km/h). Au cours d’une heure à une heure et demie de danse, on parcourt de 3 à 5 km (en fonction du type de danse, naturellement). Les plus grandes distances sont parcourues avec le quickstep et la valse viennoise : en moyenne quelque 250 à 300 m par danse. Une heure de quickstep intensif équivaut à une distance d’environ 6 km. Danser, une aspirine ?

L’apprentissage et la mémorisation des pas et des chorégraphies maintiennent également nos cellules cérébrales en constante activité. Cela permet de conserver plus longtemps un cerveau efficace et donc en bonne santé. De récentes études ont montré que la danse est un excellent exercice surtout pour les personnes mûres qui sont encore en assez bonne santé. On prétend même que la danse pourrait freiner l’apparition de la démence.

Fait non négligeable, la danse permet de libérer plus d’endorphines dans le cerveau. Les endorphines sont des susbstances produites par le corps qui nous procurent un sentiment de bien-être. Elles ont même un effet antalgique. Plus de 40 %. La danse est une forme de loisirs pour un grand nombre de Néerlandais. Au moins 42% des Néerlandais ont dansé au moins une fois au cours de l’année passée et 12 % d’entre eux dansent en tout cas une fois par mois. Il est évident et pas étonnant que plus de femmes que d’hommes pratiquent la danse.

Une femme sur six danse au moins une fois par mois. Chez les hommes, le pourcentage est de un sur onze maximum. Ce sont surtout les jeunes qui sont des danseurs fanatiques, ceux qui dansent chaque semaine deux à trois fois une heure, voire plus.

You may also like